Deutsch English

La Réunion


Français
entrée + plat: 60.- et +
022 784 07 .. <-Afficher No complet
2 ch. Sous-Balme Veyrier Genève 1255 46.16684 6.18482
1255 Veyrier


Terrasse

82
Commentaires


+ mes restos Votez

note (368 votes)7.04 /
10
cuisine 7.26
contexte 6.61
Visites ce mois: 923

Tags Ajouter un Tag



Horaires

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
Midi
Soir
82 commentaires | ajouter un commentaire
2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2002
1-10

dzudzu1
dzudzu1
medalmedalmedal
488 médailles
( 403 commentaires )
21-Apr-14  Give a medal to this user! Bookmark and Share
La Réunion à Veyrier 11 avril 2014 Quasi-fidèles du lieu, nous sommes retournés pour tester le thème "Les Herbes du printemps". Le restaurant est toujours accueillant et l'accueil est correct. Mais quand c'est plein, que c'est bruyant. Difficile de s'entretenir avec son voisin! Dommage! La pose d'un sol plus absorbant ou la suspension de tapis contre les murs pourraient être un plus pour recouvrer le silence qu'on aime lorsqu'on mange bien. Venons-en à la dégustation. C'est classe, c'est beau, c'est bien présenté, ça suit gentiment et les huit plats arrivent à bon escient et à temps. Quand il y en a autant, on ne peut pas tout aimer (ah les goûts et les couleurs), mais dans l'ensemble ce fut bon. Il semble toutefois, que parfois, les mélanges deviennent tellement nombreux que l'on ne sent plus rien. Voici quelques exemples: pourquoi ajouter de l'oseille à de l'ail des ours? Pourquoi mettre encore de la marjolaine dans des pousses d'affila? Pourquoi ajouter de la sarriette à du romarin sur un rove (petit chèvre) des Garrigues? Pourquoi mettre deux sortes de basilic sur des fraises mara des bois? Certes, dans un menu basé sur les herbes, il faut mettre des herbes, mais parfois, trop, c'est trop. Voilà donc pourquoi nous ne fûmes pas déçus, mais un peu contrariés, l'expression "trop c'est parfois trop" étant applicable en l'occurrence. Peut-être qu'à trop vouloir sophistiquer la cuisine moderne ou à mélanger trop de goûts, on ne sent plus rien et on se prive des saveurs fondamentales? A noter qu'avec cette collection, nous avions choisi, après le Chasselas qui manquait à l'apéritif et remplacé qui par un Chardonnay qui par un Auxerrois local, on choisit une Clémence (Gamaret) de la Cave de Genève à CHF49.00 dont le prix à la pièce est de CHF 16.90, ce qui donne un rapport de 2.9, tout à fait correct dans un établissement de cette classe et il fallait le relever. On y retournera cet automne pour la chasse. Daniel Zurcher





Accès restaurateur

Pas encore membre?
Vous avez eu 923 visites sur cette page depuis le 1er du mois.

Affichez votre carte, menu de la semaine, photos sur votre page.

Obtenez votre Rapport Mensuel Gratuit

Informartion

Inscription Restaurateur




Feedback Form